Partagez | 
 

 gwen + wait for me to come home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



> messages : 86
> arrivé(e) le : 15/04/2016
> pseudo : the mad hatter
> avatar, © : blanca suarez, ©sparkle
> DC : nys westergard & lexa mayberry
> âge : vingt-quatre ans

MessageSujet: gwen + wait for me to come home Dim 17 Avr - 10:53

Gwen Whitefield
wait for me to come hoome

PRÉNOM(S) + gwen. NOM + whitefield. ÂGE + vingt-quatre ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE + 8 janvier 1992. ORIGINES ET NATIONALITÉ + londres, anglaise. ORIENTATION SEXUELLE + hétéro. STATUT CIVIL + célibataire. ÉTUDES/MÉTIER + criminologue. TRAITS DE CARACTÈRE curieuse + généreuse + secrète + intelligente + têtue + soignée + fonceuse + gourmande + énergique + impatiente. GROUPE + nokia 3310.
This is your fairytale
Ajouter le mot "checked" après value="" pour cocher la réponse.

A QUELLE FRÉQUENCE CHANGES-TU DE SMARTPHONE ?
a. tous les mois, il est important d'avoir le dernier smartphone.
b. deux à trois fois dans l'année, j'ai tendance à les lâcher un peu trop souvent par terre.
c. chaque année, ou presque.
d. smartphone ? C'est quoi ça ?

LORSQUE TU FAIS DU SHOPPING, TU ES PLUTÔT DU GENRE À :
a. faire tous les magasins et ressortir avec deux ou trois sacs par boutique.
b. passer uniquement dans les boutiques qui te plaisent, mais avoir tout de même le coffre remplit au final.
c. acheter que le nécessaire, mais se permettre parfois quelques petits plaisirs.
d. rester assis dans un bar à boire des verres en attendant que tes amis finissent leur shopping.

COMBIEN DE TEMPS DURENT TES RELATIONS AMOUREUSES EN MOYENNE ?
a. une nuit, c'est le maximum que je puisse supporter.
b. quelques semaines, mais faut pas que ça devienne sérieux.
c. trois, quatre ans et puis je change. On s'en lasse à la longue.
d. pour la vie, sinon à quoi bon se lancer.

TON ARGENT, TU LE GÈRES COMMENT ?
a. Très mal, mon compte est toujours en rouge à la fin du mois.
b. Ça dépend des mois et de mes envies.
c. Plutôt bien, mais je me sers la ceinture pour éviter d'être à sec à la fin du mois.
d. Très bien, j'ai un compte épargne bien rempli.

SI TU TE RETROUVES SUR UNE ÎLE DÉSERTE, TU VOUDRAIS EMPORTER QUOI AVEC TOI ?
a. Mon smartphone, je ne peux tout simplement pas vivre sans.
b. Toute ma garde robe, autant que je puisse au moins être toujours à la mode.
c. Un bon livre, histoire de pouvoir m'occuper sur cette île.
d. Mon petit kit du survivant, couteau, etc., un peu à la koh-lanta.

LE SOIR CHEZ TOI, QU'EST-CE QUE TU FAIS ?
a. Je me pose directement devant la télévision et zappe sur les émissions débiles.
b. Je fais le ménage chez moi, il faut que tout soit toujours bien rangé.
c. Je profite d'aller faire un peu de sport, garder la forme c'est important.
d. J'appelle quelques amis et je passe une partie de la soirée avec eux.
20 CHOSES À SAVOIR SUR MOI je me ronge les ongles quand je suis stressée + je prends toujours des plombes pour choisir ce que je veux manger + je suis accro aux séries télévisées + j'adore mener des enquêtes + je suis en conflit avec mes parents + ma meilleure amie s'appelle rosie + mon grand frère s'appelle andrew et veut toujours me protéger de tout + ma petite soeur s'appelle isis et je me mêle tout le temps de sa vie + j'ai eu une histoire d'amour avec un addict et depuis je ne supporte pas les gens qui consomment de la drogue + je viens de rencontrer un homme super et j'ai peur de tout faire foirer + je ne supporte pas le shopping dans les magasins + j'achète presque tout en ligne, moins de monde, plus de choix + je suis une fada des nouvelles technologies + je garde mes amis comme le plus précieux des trésors + je ne suis pas du tout matérialiste + j'oublie de verrouiller la porte de mon appartement un jour sur deux + je veux toujours vérifier les informations quand j'ai un doute + je rêve d'un mariage de princesse + je veux rencontrer quelqu'un et vieillir avec + je réfléchis toujours beaucoup trop.
We all want a happy ending
PRÉNOM ET PSEUDO + the mad hatter / hélène. ÂGE + vingt-trois ans. COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? + en le créant. FRÉQUENCE DE CONNEXION + tous les jours ou presque. SCÉNARIO OU PI ? + mon petit perso à moi. LE MOT DE LA FIN + mot.


Dernière édition par Gwen Whitfield le Jeu 7 Juil - 14:09, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



> messages : 86
> arrivé(e) le : 15/04/2016
> pseudo : the mad hatter
> avatar, © : blanca suarez, ©sparkle
> DC : nys westergard & lexa mayberry
> âge : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: gwen + wait for me to come home Dim 17 Avr - 10:53

Once upon a time
wait for me to come home

'GWEN, ISIS ! Dépêchez-vous, on va encore être en retard.' Nous allions tous les trois à la même école et donc Isis et moi faisions toujours le trajet avec notre cher frère Andrew. Il était toujours prêt un peu avant nous alors que nous avions toujours quelques minutes de retard. C'était sûrement lié à notre longueur de cheveux. C'est bien connu que les garçons n'ont pas besoin de se sécher les cheveux et de les lisser, ça lui donnait un gros avantage sur nous. 'Oh c’est bon Andrew, on arrive. On a encore le temps.' Nous n'avions plus d'autre choix que de partir pour les cours. Nous descendîmes donc pour rejoindre notre cher frère qui nous attendait impatiemment dans l'entrée. Il nous taquina un peu, comme à son habitude. 'Vous avez mis tout ce temps pour simplement ressembler à ça ? Franchement je ne comprendrais vraiment jamais les femmes je crois.' Nous avions une très bonne relations tous les trois et c'était un vrai plaisir de ne pas avoir de conflit constant à la maison, comme c'était souvent le cas. Peut-être était-ce dû à notre différence d'âge, peut-être à notre éducation, quoi qu'il en soit, c'était toujours très agréable de passer du temps avec eux. 'T’en fais pas Andrew, ça ne va pas aller en s’arrangeant. Les filles c’est compliqué, c’est bien connu ! Je te conseille de ne même plus essayer à nous comprendre.' Nous avions continué à nous chamailler sur le chemin de l’école avant de nous séparer devant l’entrée de l’établissement. C’était comme cela que notre relation fonctionnait. Les petites piques et les plaisanteries restaient toujours très superficielles puisqu’en vrai nous nous apprécions énormément. Bien entendu, les autres membres de la famille Whitfield n’étaient pas mes seuls amis, non, même si je passais la majeure partie de mon temps avec eux. J’avais donc été rejoindre mes amies 'Coucou les filles !’ Je retrouvais mon équipe habituelle, avec laquelle je survivais aux longues journées de cours. 'Salut poulette !’ Nous n’étions pas de mauvaises élèves, loin de là, mais pouvoir discuter discrètement et se passer des mots sous les bancs pendant les cours rendait la journée beaucoup plus intéressante. En plus, il fallait bien que nous sachions exactement ce que pensaient les autres de ce que nous avions fait/dit. Et surtout, il fallait pouvoir discuter des autres personnes de la classe sans que cela se remarque. Par exemple, sans mes amies comment aurais-je pu débattre de la beauté de Mike, le quater back star de l’école, que nous admirions toutes au point de rêver de lui adresser la parole.


La famille Whitfield était particulière. Nous avions une très bonne relation entre nous, les trois enfants de la famille. J'avais quelques conflits avec mes parents, mais ce n'était rien en comparaison des conflits qui nous attendaient pour les années à venir. Heureusement que mon frère et ma soeur étaient proches de moi et que ça le resterait car j'avais une affection très prononcées pour eux et j'aurais détesté que mes disputes avec mes parents aient une quelconque conséquence sur mes relations avec les autres membres de ma famille. À cet âge-là, malgré ce que mon frère croyait, je ne me concentrais pas tant que ça sur mon apparence. J'aimais l'école et j'avais énormément de plaisir à étudier. Bien sûr certaines branches me plaisaient plus que d'autres, rien d'étonnant. J'aimais beaucoup l'anglais et la littérature, alors que la physique restait un concept très éloigné de ma réalité et quelque chose que je n’affectionnais guère. Durant l’entier de ma scolarité je passais mon temps avec les mêmes amies proches, particulièrement Rosie, une autre fille de la ville dont je m’étais très rapidement rapprochée. J’étais et je serai toujours proche d’elle. Lors de mon premier grand amour, elle avait dû m'annoncer que celui que je trouvais parfait était un connard. Le jour après notre premier rendez-vous officiel, elle avait entendu des rumeurs et m'en avait fait part. ‘Gwen, c’est normal que Mike raconte à tout le lycée qu’il a pu ajouter une victime à sa liste de conquête ?’ Je fus très surprise, ce qui lui confirma ce qu'elle pensait, il parlait de moi. ’Quoi ?!’ ‘Je te jure il en parle à tout le monde et est déjà entrain de réfléchir à la prochaine personne qui pourra s’ajouter à son tableau de chasse.’ Elle se détestait d’être celle à devoir m'annoncer cette très mauvaise nouvelle, mais elle ne voulait pas que je l’entende de la part de quelqu’un d’autre à un moment où je serais vulnérable. Si je l’entendais en classe, je risquerais de pleurer devant tout le monde. Elle vit que j'avais les larmes aux yeux et elle se sentit désolée pour moi. ’Mais… Mais je… J’étais persuadée que c’était notre soirée spéciale à nous et que nous formions un couple à présent.’ Elle me prit dans ses bras et nous restâmes ainsi pendant un long moment. Moi qui n’avait pas encore eu de relation sérieuse avec un garçon, j’en étais déjà dégoûtée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



> messages : 86
> arrivé(e) le : 15/04/2016
> pseudo : the mad hatter
> avatar, © : blanca suarez, ©sparkle
> DC : nys westergard & lexa mayberry
> âge : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: gwen + wait for me to come home Dim 17 Avr - 10:53

Once upon a time
wait for me to come home

’C’est bon Andrew, ça ne sert à rien d’essayer de nous mentir, je sais très bien que tu sors avec Abby uniquement à cause d’un pari et Isis aussi. Ca fait bientôt deux ans maintenant que tu es avec cette fille, tu n’as pas encore gagné le pari ? Tu vas lui briser le cœur quand tu vas rompre avec elle et qu’elle apprendra que c’est uniquement pour un pari..' Je connaissais mon frère par cœur et j’avais la salle tendance à me mêler de sa vie, Ce n’était pas par curiosité ou par méchanceté pour pouvoir l’embêter. C’était surtout parce que je me faisais du souci. Dans le cas présent, c’était parce que sa relation était basée sur un mensonge et j’avais trop bien vu avec mon passé et mon amour pour Kyle que les mensonges détruisent non seulement la relation mais aussi les personnes. Et même si mon frère était celui qui mentait, il ne serait pas épargné quand Abby l’apprendrait. En plus je me mettais à la place de la demoiselle et j’en voulais à mon frère. Je l’avais toujours admiré pour certaines raisons, mais ça c’était une chose de son caractère et de son comportement qui me révoltait. ’J’ai totalement merdé Gwen….' ’Comment ça… ?’ Bon pour rendre la vie de mon frère encore plus agréable, je n’étais pas la seule sœur à se soucier de ses histoires. Nous étions toutes les deux très impliquées dans les histoires de Andrew. Isis avait tout de suite eu la même opinion que moi sur le mensonge de notre frère, mais visiblement nous ne savions pas tout. ’Je suis un abruti Isis. Je suis tombé fou amoureux de cette fille, elle est parfaite, exactement le genre de filles avec qui je pourrais faire ma vie. Elle sait me fait rire, elle est loin d’être une idiote. Elle m’écoute quand ça ne va pas. Elle est parfaite. Et j’ai tout merdé en faisant ce pari stupide. Évidemment que j’ai gagné ce pari débile, mais je n’ai plus envie d’arrêter cette histoire. Je ne sais plus quoi faire.' Je ne m’attendais pas à ça. Oui j’espérais que mon frère ne se foutait pas entièrement de sa petite amie. Après deux ans, rester avec elle uniquement pour gagner un pari ça aurait été de la vraie torture, mais j’avais pensé qu’il restait avec elle uniquement par habitude, et puis parce que c’était beaucoup plus classe d’avoir une petite amie que d’être célibataire vis-à-vis des autres garçons. Découvrir que mon frère avait de réels sentiments pour Abby me rassurait un peu sur sa potentielle psychopathie mais n’arrangeait pas les choses. Je lui conseillai alors de révéler la vérité à la jolie demoiselle, après tout le château de carte qu’était son mensonge allait bien s’effondrer à un moment ou un autre quand quelqu’un révèlerait accidentellement la vérité, il avait meilleur temps de prendre les devant. Il refusa, de peur de voir sa belle Abby le quitter, mais je voulais tout de même le convaincre. 'Je ne sais pas Andrew, c’est comme tu le sens. Mais à mon avis si tu ne lui dis rien elle finira forcément par le savoir un jour ou l’autre. Tous tes potes sont au courant il y en a bien un qui finira par faire une connerie et tout avouer ! C’est vraiment toi qui sait, mais je pense que tu ferais mieux de lui dire la vérité toi avant qu’elle ne l’apprenne par quelqu’un d’autre.’ Rosie avait été la personne qui m'avait annoncé que Kyle s’était foutu de moi et elle avait été très mal à l’aise, mais je suis convaincue que j'avais été encore plus déçue de voir qu’il m'avait menti, s’était moqué de moi et n’avait pas eu le courage d’assumer. Je ne voulais pas que mon frère soit le Kyle d'Abby. Il valait mieux que ce petit rejeton de mes deux et je voulais qu’il s’en rende compte. J’espérais vraiment qu’il réaliserait qu’il valait mieux que ça et que Abby méritait d’entendre la vérité de sa part. Après tout, il venait de passer deux ans à lui mentir, il pouvait bien faire l’effort de lui révéler la vérité après tout ce temps. Quand il se décida à le faire, je fus extrêmement fière de lui et même si elle le rejeta et qu’elle l’avait appris jute avant, je le félicitai et fus là pour le soutenir.


Ce fut peu de temps après cela que mes conflits avec mes parents empirèrent. J’avais décidé que je voulais faire des études de journalisme, mais ils étaient opposés à cette idée. Mon père était avocat et il voulait que je fasse comme mon frère et que j’étudie le droit. Les autres options de métiers respectables qu’ils envisageaient étaient médecins ou scientifique. Ils pensaient que tant les journalistes télé que ceux les auteurs d’articles étaient des bons à rien et ne voulaient pas me voir faire ce métier. 'Les parents devraient être heureux de voir leurs enfants savoir ce qu’ils veulent faire, au lieu de limiter leurs choix à trois métiers selon des critères complètement stupides !’ Moi vivant, tu ne feras pas d’études de criminologie ! Tu ne déshonoreras pas ce que j’ai bâti avec mon cabinet et tu feras ce que je t’ordonne, un point c’est tout.’ J’avais donc été forcée de prendre la décision la plus compliquée de ma vie. J’en avais longuement parlé avec Andrew et Isis pour savoir s’ils me soutiendraient. ’J’ai pas envie de te voir partir, mais si tu es persuadée que c’est ce qui va te rendre heureuse je te soutiens.'   ’Et même si tu n’as plus de contacts avec les Whitfield séniors, ça ne changera rien pour nous. On a toujours été là et ça ne va pas s’arrêter.’ J’ai donc préparé mes valises avec tout ce qui comptait pour moi et j’ai fait mes adieux à toutes les personnes que je quittais. Les adieux avec mon frère et ma sœur furent déchirants et nous nous promîmes de rester en contact aussi souvent que possible. Ce fut aussi très difficile de dire adieu à Rosie même si nous savions que la distance ne changerait rien à notre amitié. Les adieux avec mes parents furent beaucoup plus mouvementés mais aussi beaucoup plus faciles. Nous nous disputâmes longuement et je claquai la porte en partant pour ne plus jamais revenir. J’avais été acceptée dans différentes universités de la région, mais je choisis la plus lointaine pour être sûre de ne pas avoir à faire face à mes parents et leurs remarques. Je pris la route et arrivai rapidement dans ma nouvelle demeure pour les quelques années à venir, ma chambre de dortoir à l’université de Dublin en Irlande. Au moins aussi loin que ça de la maison, mes parents n’allaient pas venir m’embêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



> messages : 86
> arrivé(e) le : 15/04/2016
> pseudo : the mad hatter
> avatar, © : blanca suarez, ©sparkle
> DC : nys westergard & lexa mayberry
> âge : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: gwen + wait for me to come home Dim 17 Avr - 10:53

Once upon a time
wait for me to come home

’Rosie ! Je sais que c’est tard, mais il faut absolument que je te raconte quelque chose. Tu te rapelles du canon dont je t’ai parlé qui suit le même cours de littérature que moi, il m’a proposé d’aller boire un verre avec lui demain soir et j’ai dit oui…. Donc maintenant faut que tu m’aides à me préparer pour ce rendez-vous !' Elle rit au bout du fil avant de répondre à ma demande. ’Sérieux ! C’est trop bien. Pour la tenue, je te conseille le classique, une petite robe noire, avec éventuellement des collants, je sais pas quelle température il fait dans le grand nord canadien où tu as eu la bonne idée d’aller t’installer. Petit escarpins et un blazer, non ?’ Je ne fus pas surprise de sa réponse et cela me rassura. J’avais en effet prévu de porter une petite robe noire sobre pour ne pas paraître en faire trop mais quand même être un minimum classe. ’La robe est prête et pour le froid, rappelle-toi que c’est le meilleur moyen de tenir monsieur et madame Whitfield à distance ! Bon pis la question à mille francs c’est est-ce que j’ose l’embrasser le premier soir ?' Je n’étais plus en première année d’université, mais je ne voulais toujours pas me faire une mauvaise réputation. Je comptais rester en Irlande pour le reste de mes études, le meilleur moyen de garder mes parents le plus loin de moi possible. ’Haha, t’es adorable. Tu verras bien comment la soirée se passe et agis en conséquence !’ Je fus soudainement très triste d’avoir mon amie si loin de moi. Même si me tenir hors de portée de mes parents était nécessaire pour que je puisse faire les études que je souhaitais sans qu’ils puissent me mettre des bâtons dans les roues avec leurs contacts, cela voulait dire que je devais rester loin de mes deux meilleures amies et de mon frère et ma sœur. Ces quatre là me manquaient tous les jours, même si j’avais des amis sur place. La fille avec qui je partageais ma chambre était devenue une amie très proche. Elle s’appelait Rachel et nous avions beau être très différente, nous nous complétions. Elle m’aida à me préparer ce jour-là pour que je sois la plus jolie pour mon rendez-vous avec Wade. ’Quelle super soirée, merci encore. Je ne savais même pas que ce bar existait avant ce soir !' La soirée s’était très bien passée. Nous avions été boire un verre dans un adorable petit bar de la vieille ville et nous avions parlé librement durant des heures sans voir le temps passer. Oui, c’était vraiment sympa. Je te raccompagne jusqu’à ta chambre, il faut que je sois sûr que tu es bien rentrée. Nous marchâmes donc ensemble jusqu’à ma résidence étudiante et une fois devant ma porte il y eut un silence assez maladroit. ’Je crois que la logique voudrait que je te souhaite bonne nuit, non ?’ ’Oui je crois que c’est ce que la tradition veut. Et on ne voudrait quand même pas décevoir la tradition ^^’ Nous nous sommes donc embrassé et j’eus l’impression d’avoir des papillons plein le ventre. Nos rendez-vous continuèrent pendant les deux mois suivant et nous nous mîmes rapidement en couple.


Pendant les six mois suivants, nous passâmes la majeure partie de notre temps tous les deux. Rachel rentrait chez ses parents à Belfast tous les week-ends donc nous avions la chambre rien que pour nous et nous en profitâmes le plus souvent possible. À la fin de ma troisième année, alors que nous faisions des plans pour notre été, Wade m'invita au restaurant. La soirée fût très agréable et nous nous apprêtions à rentrer jusqu’à ma chambre quand Wade s’effondra sur le trottoir. Quelques minutes plus tard nous étions à l’hôpital parce que Wade avait perdu connaissance. Après une heure dans la salle d’attente, un médecin vint m’annoncer que Wade allait s'en sortir mais qu'il devait absolument traiter son addiction. ’Comment ça ?' Malgré tout ce temps passé ensemble, Wade m’avait caché qu’il avait un problème de consommation de drogue et il m’avait surtout caché qu’il avait refusé de se faire traiter et que au vu des risques d'overdoses chaque instant qu’il vivait pouvait potentiellement être le dernier. Je m’en voulu énormément et ne pût m’empêcher de repenser à Andrew qui avait menti à Abby pendant deux ans sur les raisons qui l’avait poussé à sortir avec elle. Bien sûr ce n’était pas la même chose, mais je considérais que j’étais en droit de savoir que mon petit ami pouvait potentiellement mourir à tout moment. Ce fut pour moi une énorme déception en plus de la tristesse liée à la situation de Wade. Les mois suivants furent pénible et la présence de Rachel a mes côtés fût essentielle. J’arrangeai même un week-end de fille avec Rosie pour me changer les idées quelques jours après la rupture. En effet, j'avais décidé que je ne voulais pas d'un menteur dans ma vie. Il fallait que Wade se soigne et je n'avais pas envie d'être à ses côtés après tous ces mensonges. Ce fût un réel plaisir de retrouver mes meilleures amies et le week-end fut un réel ressourcement. Je n’avais plus qu'un et dès que ce fut fini je m’installai à Liverpool puisque j’y avais obtenu un poste dans un grand journal. Je n’étais pas encore prête à retourner à Londres, mais Liverpool n’était qu’à une heure de vol de ma meilleure amie et de mon frère et ma sœur, ce qui me suffisait. Je fis venir mes amis et ma famille plusieurs fois pour me rendre visite au cours des deux années suivantes, alors que je collaborais avec fierté avec la police locale. En restant à Liverpool, je pouvais me tenir à distance de mes parents, mais j’avais mes amis à proximité pour me soutenir. Je n’arrivais pas à oublier ce qui était arrivé à Wade et l’idée d’être seule ne me plaisait pas. J’avais l’impression de ne plus être la même et à cause de mon passé, j’avais extrêmement de peine à faire confiance aux nouvelles personnes que je rencontrais. Le travail m’offrait une bonne opportunité de ne pas penser à tout ce qui me dérangeait et je me dévouai donc entièrement à mon travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



> messages : 86
> arrivé(e) le : 15/04/2016
> pseudo : the mad hatter
> avatar, © : blanca suarez, ©sparkle
> DC : nys westergard & lexa mayberry
> âge : vingt-quatre ans

MessageSujet: Re: gwen + wait for me to come home Jeu 7 Juil - 13:55

Once upon a time
wait for me to come home

’Rosie ! C’est décidé, je rentre. Ça fait bien assez longtemps que je fuis mes parents. J’ai trouvé un travail et je peux revenir en ville.' J’entendis mon amie crier de joie. ’Trop bien ! On sera de nouveau là toutes les deux !’ Je ne pouvais plus attendre de rentrer. Je trouvai un appartement à Londres et engageai un entreprise de déménagement pour ramener toutes mes affaires tandis que je pris l’avion pour rejoindre mes proches plus rapidement. Nerveuse ? Il ne faut pas vous inquiéter, c'est un vol court, on ne risque rien. Je me retournai surprise vers mon voisin de siège. Est-ce que mon stress était si visible que ça ? Oh non, je n'ai pas peur de l'avion, je suis juste hyper excitée à l'idée de rentrer chez moi et de retrouver mes proches. Il était plus que charmant et lorsqu'il se présenta, je me surpris à vouloir en savoir plus sur lui. Je n'avais pas osé avoir de relation avec un autre homme après Wade, mais sur le moment c'était juste ma peur de paraître trop entreprenante qui m'empêcha de lui demander son numéro. Il descendit de l'avion en me disant aurevoir et je ne le revis plus. ’J’ai de la peine à y croire. Je suis de retour à Londres après six ans loin de vous !' ’Heureusement que tu rentres frangine, ça fait bien trop longtemps qu’on se parle par téléphone. Il me serra dans ses bras et je fus instantanément envahie par les larmes, me rendant finalement compte du fait que ma famille m’avait énormément manqué. ’Et si tu crois qu’on va te laisser partir encore une fois, tu rêves. Tu ne repars plus jamais de Londres, même s’il faut que je t’attache à une chaise pour te retenir.’ ’Oui je crois que c’est clair, je reste en ville promis !’ Retrouver ma famille comme ça me faisait tellement de bien et l’idée de revenir m’installer dans ma ville natale me rendait heureuse. Je ne regrettais pas d’être partie pour mes études parce que je n’aurais pas pu faire des études de criminologie à cause de mes parents. Heureusement que j’étais partie parce que le journalisme était vraiment ma vocation. J’avais toujours aimé lire et écrire, mais c’était différent depuis que j’avais entamé mes études. J’adorais écrire et maintenant je pouvais réellement écrire et en plus ce que j’écrivais était publié. Je m’installai donc à Londres et écrivis pour des journaux régionaux. Ma vie reprit gentiment son cours et je repris mes habitudes en ville avec mes amies, Andrew et Isis. Rapidement, je trouvai un poste fixe pour Scotland Yard, ce qui m'enchantait.


Deux semaines après mon retour je me rendis dans un restaurant pour un blind-date forcé. J’étais très excitée mais en même temps j’appréhendais un peu. Cela faisait longtemps que je n’avais plus eu de rendez-vous et je ne voulais pas faire n’importe quoi. ’Et si je dis un truc stupide et que je gâche toute la soirée ?' ’Arrête de dire n’importe quoi, ça va très bien se passer.’ Et ce fut effectivement le cas, mais pas parce que le jeune homme en question était bien. La soirée fut exceptionnelle, parce que tandis que je me rendais dans le restaurant, je croisai mon voisin de l'avion. N'osant pas lui dire où je me rendais pour ne pas paraître ridicule et désespérée, je ne refusai pas quand il m'invita à boire un verre. Au fait, j'ai manqué de la plus élémentaire des politesses dans l'avion... je me présente, Nathan.. enfin Nate. Enchantée Nate, moi c'est Gwen. La soirée fut des plus agréables. Nous avions pu parler librement – je lui avait annoncé ma haine des avocats – due à mon père et atténuée par mon frère – et lui son amour pour cette ville où il venait de trouver un job. Il me raccompagna et je ne refusai pas son baiser quand il me dit au revoir juste devant mon immeuble. Cette fois-ci nous avions échangé nos numéros et je comptais bien le revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: gwen + wait for me to come home Aujourd'hui à 13:23

Revenir en haut Aller en bas
 

gwen + wait for me to come home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moi c'est gwen
» AcronisTrue Image Home 2010 Netbook Edition : est-ce que ça vaut le coup ?
» Partenariat: "GFX Home"
» Système de refroidissement home made
» [COURT] Despicable Me - Mini-Movies “Banana,” “Home Makeover” et “Orientation Day”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TRASH IT, CHANGE IT :: ONCE UPON A TIME :: nice to meet you :: welcome baby-